Permettez-nous de vous présenter quelques personnalités remarquables et autres personnages hauts en couleurs du Quartier Saint-Jacques. 

France Brel
La fille du Grand Jacques

En savoir plus

France est née en 1953, seconde fille du couple Brel, c’est une enfant discrète et calme. Elevée à l’opposé du culte du vedettariat, France choisit des études d’assistante sociale. 

Six ans après les adieux à l’Olympia de son père, elle embarque pour un voyage de sept mois en compagnie de celui-ci sur son voilier.

Jacques Brel décède en 1978, elle a vingt-cinq ans et éprouve un besoin intense de parler de lui et de son œuvre. En ce sens trois ans plus tard elle crée la Fondation Brel afin d’établir un pont entre le public et tout ce qui concerne son père. La fondation est alors située dans une maison avenue Legrand et déménagera plusieurs fois avant de poser définitivement ses bagages Place Vieille Halle au blé en 1997.

Outre son nom prémonitoire, France est immédiatement séduite par le quartier St Jacques : Central, historique et légèrement décalé des grands axes.

La fondation propose une exposition digitale permanente regroupant films, photos, articles de presse, témoignages, manuscrits, ainsi qu’une promenade dans les rues de Bruxelles avec audio-guide, la voix de Jacques Brel accompagnant vos pas vers des lieux ayant un lien avec l’artiste.

Les espaces Brel chanteur, Brel auteur et Ciné Brel regorgent d’une multitude d’archives inédites et exclusives traduites en treize langues.

La fondation organise régulièrement des rencontres avec France Brel, un moment de partages et d’échanges toujours émouvant.

William Cliff
Auteur de poésie, de prose et de théâtre

En savoir plus

De son vrai nom André Imberechts

Jean-Jacques De Gheyndt
Spécialiste des dialectes bruxellois

En savoir plus

Jean-Jacques De Gheyndt est notre grand spécialiste des dialectes bruxellois.

Pour assister à ses cours-conférences sur les dialectes bruxellois rendez-vous chaque 2ième samedi du mois dans la salle dite “de Julien Vrebos koêmer » (Chambre Julien Vrebos)“ de  « Het Oeis van ’t Brussels« . C’est juste à côté de notre estaminet la Fleur en Papier Doré (Rue des Alexiens 55).  Les cours-conférences sur les dialectes bruxellois couvrent tant le beulemans que le brussels vloms: dans les deux cas, les explications sont données en français.  Le contenu allie des aspects historiques et linguistiques, des sujets sérieux ou plus légers mais soyez rassurés, on y rigole bien!  Pour plus de renseignements, nous vous renvoyons le site, le bien-nommé «Pour la science et pour la zwanze».  Jean-Jacques De Gheyndt s’est notamment amusé à parodier «La cigale et la fourmi» dans le contexte des dinosaures:  «L’Iguanodon’tche et la Tyrannozuur» d’après «La Cigale et la Fourmi» de Jan van de Poemp.

Il est l’auteur (ou le co-auteur) de plusieurs ouvrages:

Deux BD en brussels vloms:
Carpentier, Maelbeek, De Gheyndt, Poje en Mamzelleke Beulemans (Poje n°24), TopGame, Bruxelles, 2016
Carpentier, Maelbeek, De Gheyndt, ‘t Evangeile va Jacques: De slumste stuute vi te zoêipe en nuut ni betoêle (Poje n°25), TopGame, Bruxelles, 2020

Un essai historico-linguistique:
Prix de Philologie FWB – 2018:
De Gheyndt, Schieven Architek ! Les langues endogènes à Bruxelles, Associations Bernardiennes, Bruxelles, 2016

Un essai – Toutes les références de langue bruxelloise dans les albums de Tintin:
De Gheyndt, Ei ben ek, Ei blaaiv ek! Bruxellois – Syldave – Arumbaya, Associations Bernardiennes, Bruxelles, 2018

Un pastiche historico-comiqueen bruxellois français, avec glossaire:
De Gheyndt, L’histoire de Godefroid de Bouillon, racontée en brusseleir, par un vrai Bruxellois, Associations Bernardiennes, Bruxelles, 2019

Une adaptation en brussels vloms du « Petit Prince » de St Exupéry:
De Gheyndt, De Klaaine Prins, Tintenfass Verlag, Neckarsteinach, 2020

Tous ces ouvrages sont disponibles chez l’auteur.

Chantal Desmet
Notre Lady Paname

En savoir plus

Infirmière le matin et conseillère dans sa boutique de charme l’après-midi, Chantal est une figure emblématique du quartier Saint-Jacques. Lors d’un voyage à New York alors qu’elle n’avait que 20 ans, elle est séduite par le concept de magasin de charme.  C’est surtout son expérience en tant qu’infirmière qui la conforte d’ouvrir «Lady Paname» en 2004. En effet, ses nombreuses patientes se confient à elle durant les soins. Elle se rend compte alors que malgré la maladie ou un accident, la sexualité de ses patientes est loin d’être éteinte. Elle se décide à répondre à leurs attentes en ouvrant une boutique / boudoir sensuelle et chaleureuse à son image. Lady Paname est désormais une référence internationale et s’est forgé une belle réputation de boutique de charme alliant élégance et volupté. 

Nicolas Edelman
L’habilleur du célèbre ketje

En savoir plus

Nicolas Edelman est l’habilleur de Manneken Pis, l’enfant chéri des Bruxellois. Consultez ici le site web de Manneken Pis et suivez ici la page Facebook de Nicolas Edelman, l’habilleur de Manneken Pis.

Robert Empain
Ecrivain et artiste peintre

En savoir plus

Robert Empain (1949) est né à Binche, ville du légendaire carnaval, en Belgique.

A 14 ans, il suit des études secondaires artistiques à Saint-Luc à Tournai. A 18 ans, désireux de posséder un métier artistique, il fait des études supérieures en Création publicitaire, à l’issue desquelles il présente en guise de mémoire une Campagne grand public contre la pollution de l’air. A 20 ans, il s’installe à Bruxelles en tant qu’illustrateur.

En 1981, il fonde le Créative Club of Belgium qui compte plus de 300 membres et qu’il préside pendant quatre années. Dès 1980, il voyage seul, lit énormément, et commence à tenir des carnets tout en reprenant la pratique du dessin et de la peinture. Devenu le créatif le plus primé du pays, il fonde sa propre agence en 1985 qui est l’agence la plus en vue jusqu’en 1989, année où il la vend et quitte la publicité. En 1990, il expose dans une galerie d’artiste (Guy Ledune) à Bruxelles et commence une vie de peintre poète dans la plus totale indépendance financière des marchands d’art.

En 2003, il crée à Bruxelles dans le quartier St Jacques, l’Espace et le groupe Grâce, qui expose autour de thématiques spirituelles. En 2004, Grâce expose la peintre Saskia Weyts, qu’il épousera en 2006. Avec Saskia Weyts, il monte depuis nombre d’expositions collectives dans des lieux non marchands : Abbayes, Eglises et dans des galeries tenues par des artistes ou en Belgique et en France.

Robert Empain a son site web et tient également un blog: Attention, l’art peut ressusciter la vie.

Sébastien Ledentu
Auteur de «La coupe énergétique»

En savoir plus

Maman
Notre star la plus glamour

En savoir plus

Maman, de son vrai nom Serge Morel, est une des célébrités les plus glamour du Quartier Saint-Jacques.

Elle exploite depuis 1993 le bar à spectacles transformistes «Chez Maman» et vous reçoit avec ses filles au 7 Rue des Grands Carmes dans le centre du Quartier Saint-Jacques qui offre des spectacles haut en couleurs.

L’émission «C’est du belge» lui a consacré un beau reportage en 2018.

En 2019 le réalisateur Hippolyte Leibovici a réalisé un film émouvant («Mother’s») dans lequel Maman tient le rôle principal.

Marcelle Raes
Notre plus-que-centenaire

En savoir plus

Vous l’avez probablement déjà croisée, elle habite depuis plus de 50 ans dans la Rue du Marché au Charbon et elle lave elle-même ses vitres et son trottoir.   En septembre 2017, le Quartier Saint-Jacques a fêté ses 100 ans.

Paula Raiglot
Artiste peintre et créatrice de mode

En savoir plus

Avez-vous déjà repéré quelques grandes dalles de trottoir qui sortent du lot dans le Quartier Saint-Jacques?  Vous les trouverez notamment devant Bog’Art, la galerie d’art contemporain située dans la Rue des Bogards exploitée par l’artiste, mais aussi devant l’IHECS et devant la Fleur de Papier Doré dans la Rue des Alexiens.  Ces Raiglogrammes (contraction entre la notion du télégramme et le nom de famille de l’artiste) sont des textes provocateurs qui nous interpellent et nous poussent à la réflexion, qui invitent au débat.

Paula Raiglot est une artiste peintre, bruxelloise dans l’âme.  Engagée dans tout ce qu’elle entreprend, elle a aussi été active au sein du Comité de Quartier lorsqu’elle habitait le Quartier Saint-Jacques.   En 2009 elle a fondé «Brussels Amigo», un Lions Club bilingue et mixte qui aide plusieurs actions sociales bruxelloises, et qui se réunit au Cercle des Voyageurs, Rue des Grands Carmes. Paula a réalisé des peintures abstraites mais également des portraits grands format de bruxellois que nous connaissons tous (Anny Cordy, Toots Tielemans, Julien Vrebos, Jacques Brel, …).   Entretemps elle a ouvert une deuxième galerie d’art contemporain au Sablon et elle s’est lancée dans le monde de la mode avec de superbes créations en néoprène (collection Ammoun-Raiglot).  Ici une photo prise à la fête des voisins de 2018, au Clignoteur, Place de la Vieille Halle aux Blés.

Yvan Vandenbergh
Citoyen bruxellois engagé

En savoir plus

En 1990 Yvan Vandenbergh se lance dans la rénovation d’une maison à l’angle de la Rue du Marché au Charbon et de la Rue des Grands Carmes.  C’est le début d’une longue histoire d’engagement pour notre quartier.  D’autres propriétaires lui emboîtent le pas, les habitants reviennent et petit à petit le quartier revit.   A l’époque, il n’était déjà plus permis de se garer sur la Grand-Place mais les friches, parkings sauvages et bâtiments à l’abandon étaient légion dans notre quartier.  Selon les propres termes d’Yvan Vandenbergh, le quartier a été sauvé par ses habitants.  Yvan exploitera pendant plusieurs années le bar «Au Soleil» en face de l’Eglise de Bon Secours, qui est devenu un incontournable du quartier.  Amoureux de Bruxelles et du Quartier Saint-Jacques, il multiplie les interpellations et les projets pour améliorer notre quartier.  Pendant plusieurs années, Yvan a été le rédacteur du St Jac News.  Yvan est engagé dans différents collectifs citoyens comme le Collectif Stop Sirènes (qui réclame une utilisation plus raisonnable des sirènes) ou encore Bruxelles Air Libre (qui s’oppose au survol de Bruxelles).  Il tient «Le Blog d’Yvan Vandenbergh».

Il a aussi réalisé un superbe reportage illustré de l’histoire ancienne et récente du Quartier Saint-Jacques.

José Van Dam
Célèbre bariton-basse

En savoir plus

Jean-Louis Van Durme
Peintre, photographe et poète

En savoir plus

Né à Waterloo en 1967, Jean Louis Vandurme a toujours eu une âme d’artiste et de poète.

Doux rêveur aux multiples talents, il étudie le graphisme à St Luc et l’anthropologie à l’ULB.

Ensuite deux années durant, il enseigne la peinture aux ateliers Malou.

En 1993 il embarque pour la Grèce, une destination de vacances au départ qui durera 13 ans!

En effet il ouvre sur l’île de Koufonissi dans les cyclades sa propre galerie d’art vouée entièrement à son travail artistique. Peintre figuratif, il développe un concept très personnel de peinture sur bois. Le succès est tel que ses œuvres sont vendues dans le monde entier et attirent de nombreux collectionneurs sur cette île isolée. En parallèle, pour le plaisir il couvre de nombreux cahiers de son écriture.

En 2004, il rentre à Bruxelles et décide de s’installer dans le quartier St Jacques, il se consacre alors à la photographie en s’inspirant de ses nombreux voyages dans le désert égyptien. Il expose à Bruxelles et à Ibiza ses clichés envoûtants.

L’écriture ne le lâche jamais, il choisit dorénavanant de s’y consacrer pleinement et s’assume complètement en tant que poète. Solitaire mais non asocial, c’est dans le silence de la nuit qu’il puise son inspiration. Conquis par son style hypnotique, en 2020 un jury parisien lui décerne une mention spéciale pour le concours de poésie Simone de Carfort pour son deuxième recueil «Rapatrie la lumière et c’est tout l’univers qui s’inverse».

Vous
Notre voisin

En savoir plus

Qui brossera votre portrait?

Saskia Weyts
Artiste peintre

En savoir plus

Née à Bruges dans une famille de peintres, d’écrivains et de musiciens, habite notre Quartier Saint-Jacques depuis 2003. Elle partage son temps entre la Belgique, la France et surtout le Portugal, où elle se laisse inspirer par la nature et la mer. Elle observe les coquillages, les pierres, les cieux et les paysages pour découvrir le secret qu’ils renferment. Sous ses mouvements rapides et précis, les couleurs et les matériaux dans ses tableaux prennent vie comme dans un microcosme précieux.

Saskia Weyts a étudié la peinture à l’Académie des Beaux-Arts de Tournai, où elle enseigne à présent une forme contemporaine du dessin. Son compagnon, Robert Empain est également artiste.

Yseult D.
Artiste photographe

En savoir plus

«J’aime capturer un instant pour vous en faire un présent», dit-elle.  Yseult réalise des photographies artistiques, qu’elle décline sous deux formes: «art on wall» (œuvres encadrées, qui s’accrochent au mur) et «art to wear» (œuvres sur robes ou tops en soie, qui se portent).  Nous vous invitons à consulter le site web d’Yseult D car les images en disent davantage que les mots.  Vous y découvrirez de superbes paysages qu’Yseult D. a photographiés aux quatre coins du monde.  Dans le Loft Matyse situé dans le haut du Quartier Saint-Jacques, Yseult D. reçoit non seulement ses clients mais également des artistes de haut vol à qui elle offre une belle opportunité de se produire dans un cadre chaleureux, pour le plus grand bonheur des visiteurs qui assistent à des soirées littéraires, des concerts ou pièces de théâtre en petit comité et peuvent échanger avec les artistes en partageant le verre de l’amitié.  N’hésitez pas à rejoindre la communauté d’épicuriens qui se retrouve régulièrement au Loft Matyse en vous inscrivant à sa newsletter via yseult@yseultd.com.